Vanessa est née à Lille.

Elle débute ses études musicales à l’âge de 6 ans dans le Nord de la France puis les poursuit au conservatoire de Narbonne jusqu’en 1997.
Baccalauréat en poche, elle part pour Paris étudier les percussions classiques avec Jean-François Durez, elle se perfectionne en chant lyrique auprès de Françoise Petro avec qui elle obtient son DEM en 2008 au conservatoire de Montreuil et elle étudie le théâtre au Conservatoire du Xe arrdt avec les professeurs Jean-François Bihoreau et Jacqueline Duc au Centre du Marais.
En 2015, elle intègre l’Institut Supérieur Des Arts de Toulouse (IsdaT) et obtient son Diplôme d’Etat de professeur de chant (2017).

Elle est passionnée par la rencontre des esthétiques vocales classiques et musiques actuelles. Elle mène actuellement un travail de recherches à ce sujet.

Bref historique :

Parallèlement à ses études classiques, elle débute sur les planches du cabaret parisien « Le Canotier du Pied de la Butte » dès 1998 et emprunte très vite les chemins du Music-hall en tant que meneuse de revue sur les scènes des Casinos français.
Elle aime déjà l’éclectisme musical et se nourrit du mélange des genres.
La comédie musicale l’amènera sur la scène de l’Olympia, la chanson à l’Hôtel de ville de Paris, au Palais des Glaces, au Théâtre du Gymnase et aux Sentiers des Halles, le quatuor vocal a capella « Parisian Way » à Tokyo et Osaka (2005, 2006, 2007), l’opérette à l’Opéra Comique pour Les Trois Valses et pour La Périchole (2006 et 2007).

En 2007, elle crée son spectacle musical « C’est toujours ça de pris !  » avec le metteur en scène et ami Stéphane Ly-Cuong où ils allient l’univers du chant lyrique et celui du cabaret en reprenant des chansons d’Yvette Guilbert, Marie Dubas et Yvonne Printemps.
Elle joue plus de 100 fois ce spectacle dans des théâtres de poche parisiens et en province. C’est lors d’une de ces représentations en 2011 que Vanessa rencontre FY Solstice .

La maison FY Solstice lui signe alors son premier disque Les Anges Musiciens, sorti en septembre 2012 dont le directeur artistique est Jean-Jacques Cubaynes.

En 2013 et 2014, elle incarne Eurydice dans l’Opéra Populaire Orphée de Daniel Tosi et est l’invitée du Festival Déodat de Séverac aux côtés des pianistes François-Michel Rignol et Stéphanie Fontanarosa.
Avec la Cie du Transe Express, ses Poupées Géantes et ses Tambours, elle s’envole pour le Riga City Festival de Lettonie, pour The International Deventer Op Stelten aux Pays-Bas et le Piccadilly Circus Circus de Londres.

En 2015, elle incarne Julie dans l’Opéra Messidor de Daniel Tosi. Avec la Cie Transe Express, chante pour la célébration du Nouvel An Chinois à Hong Kong, puis chante à Dublin et au Festival International des arts de Galway. Cette même année, elle intègre l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse et débute un travail de création musicale avec un Workshop à la Fabrique du Mirail.

En 2016, elle poursuit son travail à l’IsdaT et participe à la création du Tableau Sonore d’Hélène Maigné au Musée des Augustins de Toulouse avec les Folk Songs de Berio.

En 2017, elle est diplômée d’état à l’IsdaT. Elle poursuit son travail d’écriture et de création musicales nommé Clair-Obscur. Elle poursuit son engagement avec la Cie Transe Express pour l’Opéra dans la rue et à travers le monde ( Tainan, Istanbul, Constanța, Berlin…). Enfin, elle s’investit dans la recherche en musicologie et la création de passerelles entre les répertoires classiques et musiques actuelles.